Pépette, le shopping, c'est pas son truc. Quand j'ai vraiment besoin de la trainer l'emmener, je l'appâte en lui promettant un détour par le magasin de trucs-bidules, celui où on achète des feuilles Ddl et des gommes H Kitty.
D'habitude, la petite y dépense sa petite monnaie. Mais là, elle tombe en extase devant LE gros truc, et là, il n'est plus question de piécettes. Même au puriel. Mais de milions de dollars (oui, oui, ça a bien dévalué)
La petite a les boules, ça se voit, la larmichette n'est pas loin.

Et sa mère, pendant ce temps, elle fait quoi ?

Elle pense à un déguisement de Schtroupf, sa mère. Elle se dit qu'elle va le dézinguer rapidos (faut reconnaitre que la robe de princesse ou le tutu de danse, pour tous les jours, c'est + trendy)

Me voilà donc en possession d'une qsp de polaire blanche.
Heureusement, j'avais déjà fabriqué le porte monnaie ET j'ai gardé le patron, que j'agrandis au carreau (voir blogs de couture)

Je reporte mon patron sur ma polaire + un morceau de toile blanche coupée en 2 et ourlée pour le dos de la  housse :

img_1994

NB : je ne trace pas le modèle au dos ; je pose la pièce coupée sur un carré + grand, et je pique : ça va + vite, et ça évite de dévier

Intervention de Mme Bon Goùt pour les finitions, 2 pressions au dos :

img_1996

détail en polaire, moustaches brodées en laine noire

Un simple coussin de toile, rempli par une Pépette très patiente (?) pour mettre à l'intérieur :

img_1997

Et hop, une Pépette toute contente et pour pas un rond